Présentation

Nom du blog :
native american

Description du blog :
l'histoire en images des pionniers de l'amerique et des indiens - images de loups -rapaces -ours

Date de création :
24 février 2009 à 00:00

Date de modification :
16 mai 2013 à 20:01


Découvrez World Music All-Stars!



Statistiques

15 746 Articles
0 Pages
0 Vidéos
119 Commentaires
9 Messages sur le Livre d'or
397 926 Visiteurs au total
2 Visiteurs en ligne
2 Visiteurs aujourd'hui
Valid XHTML 1.0 Strict  CSS Valide ! 

pionniers

Native american

date 12-07-2009 - Voir tous les articles de la catégorie pionniers pionniers - com 0 commentaire(s)-

native american
Images de colons annie dakley

Auteur Cochise67


Native american

date 12-07-2009 - Voir tous les articles de la catégorie pionniers pionniers - com 0 commentaire(s)-

native american
Images de colons

Auteur Cochise67


Native american

date 12-06-2009 - Voir tous les articles de la catégorie pionniers pionniers - com 0 commentaire(s)-

native american
Etienne Brulé, explorateur français du nouveau monde Né en 1592 à Champigny-sur-Marne près de Paris, Etienne Brulé prit le bateau pour les colonies d'Amérique à l' âge de 16 ans. En 1610, Samuel Champlain qui l'employait l' envoya parmi les indiens Hurons afin qu'il apprenne les coutumes et le langage des indiens, ainsi que la géographie de ce territoire. Brulé vécu donc avec les indiens Hurons. En 1612, il les accompagna en expédition jusqu'à Georgian Bay sur le lac Huron. La même année il y emmena Samuel Champlain: au retour ils découvrirent le lac Ontario. Brulé était un excellent scout et un très bon pisteur. Il fit maintes expéditions en territoire indien pour le compte de Samuel Champlain. Il avait appris à survivre dans ces contrées sauvages grâce aux indiens. En 1618, il fut fait prisonnier et torturé par les Iroquois mais réussit à s' échapper. Il vécut à nouveau avec les Hurons. Il fut sans doute le premier européen à voir les Grands Lacs, partant en expédition avec ses amis Hurons. Il vécu pendant près de 20 ans avec les indiens (une vie semble t-il assez dissolue). Ce fut une grosse déception pour Champlain quand son meilleur scout le quitta pour s' installer avec les indiens. Quand les anglais conquirent Québec en 1629, il fut dit que Brulé avait fournit des informations aux anglais. Brulé fut alors considéré comme un traître. Quelques années plus tard, en 1632 Brulé fut tué au cours d'une querelle avec les Hurons.

Auteur Cochise67


Native american

date 12-06-2009 - Voir tous les articles de la catégorie pionniers pionniers - com 0 commentaire(s)-

native american
Les premiers explorateurs de l'Ouest; Lewis et Clark Le début de la conquête de l'ouest Un peu d' histoire: Une partie des territoires traversés par l' expédition LEWIS AND CLARK se trouvaient alors en "Louisiane". Dans ce temps là, la Louisiane appartenait encore à la France. Son territoire était bien plus important que celui de la Louisiane d'aujourd'hui puisqu'il allait du Golfe du Mexique au sud jusqu'au Dakota dans le nord. Trop vaste pour être administré par la France lointaine (Napoléon avait d'ailleurs d'autres chats à fouetter) la Louisiane se trouvait ainsi sous tutelle des Espagnols qui étaient bien implantés dans les Amériques. Sur le papier les Espagnols avaient un territoire qui allait des rives du Missouri jusqu'au bord de l'Océan Pacifique, englobant toutes les Montagnes Rocheuses. Mais ce vaste territoireétait largement inconnu, et surtout inoccupé (par les blancs, bien entendu). Les Américains voyaient ces territoires et leurs richesses (la fourrure surtout) avec beaucoup de convoitise. On pouvaient d'ailleurs voir s' établir de nouvelles colonies le long du Missouri; la "Frontier" comme on l' appelait alors. Les explorateurs Lewis et Clark Le Président américain, Thomas Jefferson, fut à l'origine d'une des plus grandes explorations de l'histoire. Sur ces ordres, une mission d' exploration fut mise sur pieds en 1804 pour partir à la découverte des territoires qui se trouvaient entre le fleuve Missour en parti déjà cartographiés et colonisés et l'Océan Pacifique. Son but officiel était de trouver un passage à travers les Montagnes Rocheuses, régions alors encore largement inexplorées. Cette expédition avait aussi un but plus scientifique; essentiellement les explorations fauniques, botaniques et géologiques. Cette expédition fut menée par le secrétaire du Président Jefferson, Meriwether Lewis et son ami William Clark. Le Capitaine Lewis était né en 1774 dans le conté d'Albemarle en Virginie. Fils de planteur, il servit 6 ans dans l' armée américaine avant de devenir le secrétaire personnel du Président Jefferson. Le Capitaine William Clark quant à lui était né en 1770, lui aussi en Virginie. Il apprit à survivre dans la nature grâce à son frère aîné George. Il s' engagea dans l' arméeà l' âge de 19 ans et put y parfaire ses connaissances logistiques. C'est dans l' armée que Lewis et Clark devinrent des amis. Lewis et Clark partaient pour 4 ans d'aventure's et de découvertes, premiers blancs à parcourir l'Ouest, à admirer des terres et découvrir des peuplades qu'aucun blanc n'avait encore vu auparavant. Lewis et Clark chez les indiens Arikaras En octobre 1804, l' expédition menée par Lewis et Clark se trouvait sur le fleuve Missouri dans la région des Dakotas. L'automne dans cette région fut semble-t-il un vrai régal, la fraîcheur avait chassé les moustiques, le ciel était d'un bleu éclatant et les prairies avaient pris une belle couleur dorée. La chasse elle-aussi était fantastique. C'est à cette époque que Lewis rencontra les indiens Arikaras. De leur nombre qui avait été estimé à 30,000 personnes quand les Etats-Unis déclarèrent leur indépendance, l' expédition n'en trouva plus que 2,000 personnes. Le reste de la population ayant été décimée par les épidémies de variole. Lewis rencontra les chefs des 3 derniers villages Arikara. Il leur offrit du tabac qu'ils fumèrent ensemble, puis les discussions s' engagèrent. Lewis demandait aux indiens d'arrêter leur constante guerre avec leurs voisins, les Mandans. S'ils acceptaient, ils seraient alors sous la protection de leur nouveau "père", le chef des 17 Grandes Nations Américaines. A la fin de son discours et pour montrer sa force, Lewis fit tirer trois coups de canon, ce qui eut pour effet de stupéfier les indiens qui voyaient cette arme pour la première fois. Ensuite, Lewis offrit d'autres cadeaux; de la peinture vermillon, 400 aiguilles à coudre, des perles, des rasoirs, des ciseaux, des couteaux, etc. Ces offrandes étaient très importantes dans les échanges avec les indiens, car ils se sentaient offusqués et frustrés si les cadeaux n'étaient pas à la hauteur de leurs attentes. Cet après-midi là, l' équipe de Lewis et Clark partit visiter un des villages indiens des environs. Un de leur compagnons nommé York était le cuisinier de l' expédition, c'était aussi le serviteur de Clark dans les plantations de ce dernier. N'ayant jamais vu de noir, York impressionna beaucoup les indiens. Ceux-ci apprécièrent tant la visite des étrangers qu'ils leur offrirent... leurs épouses car ils pensaient que les pouvoirs des visiteurs leur seraient retransmis au travers des relations sexuelles, passant de l'un à la femme, puis de la femme à l'autre... Un des Arikaras invita donc York à avoir des relations sexuelles avec sa femme; il surveilla lui-même l'entrée du tipi afin que le couple ne soit pas dérangé. On ne sait pas si les indiens ont ainsi pu obtenir les pouvoirs de leurs visiteurs, mais ce qui est certain c'est qu'ils avaient déjà offert leurs femmes à des visiteurs blancs qui leur avait transmis des maladies vénériennes. Ces maladies étaient répandues dans tout le camp et furent évidemment retransmises aux hommes de l' expédition. Le sergent Ordway remarqua que les femmes Arikaras étaient pourtant parmi les plus jolies et les plus propres qu'il eu connu… Les chefs Arikaras déclarèrent qu'ils n'étaient pas hostiles aux blancs, qu'ils feraient la paix avec les autres tribus, mais réclamèrent en retour la protection des blancs et de leurs canons. Un des leurs embarqua avec les blancs pour assister aux négociations chez les Mandans. Visite d'un village Mandan L' expédition poursuivit sa route, remontant le fleuve jusqu'aux territoires des indiens Mandans (à côté de la ville actuelle de Bismarck). Les Mandans étaient connus pour être des marchands et réunir chaque année à la fin de l'été, les tribus Crow, Assiniboine, Cheyenne, Kiowa, Arapaho, les compagnies de la Baie d'Hudson, la North West Company et les hommes d'affaires de St Louis. C'est ici qu'on pouvait apprécier la grande diversité du style des indiens des plaines. On trouvait des chevaux espagnols, des vêtements de cuir, des armes, des paniers, de la nourriture, des fourrures en tout genre, des couvertures, des peaux de bison peintes, etc. Il y avait deux villages Mandans, Big White et son second Little Raven étaient les chefs du premier, Black Cat et son second, Raven Man Chief étaient les chefs du second. Plus loin sur le fleuve Missouri, il y avait encore trois villages Hidatsa. Ces derniers menaient souvent des raids pour voler des chevaux et ramener des esclaves alors que les Mandans était un peuple de chasseurs. La population totale des cinq villages s'élevait à environ 4,000 personnes dont 1,300 étaient des guerriers. Le chef Arikara et le chef Mandan Big White fumèrent ensemble le calumet, la paix entre ces deux tribus semblait possible. Pourtant le 30 novembre suivant, un petit groupe de chasseurs Mandans fut attaqué par les guerriers Arikaras et un homme fut tué. Le jour du Nouvel An 1805, Lewis et Clark et la moitié de l'expédition furent invités par un des chefs Mandans à des célébrations. Ils assistèrent à de bien étranges cérémonies. Les hommes les plus âgés de la tribu s'étaient assis en cercle. Des jeunes guerriers accompagnés de leurs épouses s' installèrent derrière eux et leur préparèrent du tabac à fumer. Quand le battement des tambours se fit plus intense, l'un des jeunes hommes s'approcha d'un vieillard et lui offrit sa femme. Cette dernière avança alors nue vers le vieil homme. Elle le prit par la main et l' emmenaà part. Si le vieil homme ne pouvait l' honorer (souvent ils n' étaient même plus capables de marcher seuls), il fallait tout recommencer. Tout ceci avait lieu parce que les indiens croyaient que la force ou l' habilité d'un homme pouvait être transmise à un autre homme par les relations sexuelles qu'ils pouvaient avoir avec sa femme. Le mari irait ensuite faire l' amourà son épouse et la force du vieil homme lui serait alors transmise. A tort ou a raison, les Mandans attribuaient aux hommes de l' expédition de grands pouvoirs, ceux-ci participèrent eux-aussi à ces ébats amoureux.

Auteur Cochise67


Native american

date 03-04-2009 - Voir tous les articles de la catégorie pionniers pionniers - com 0 commentaire(s)-

native american
La ruée vers l’or et les pionniers L’annonce de la découverte d’or attire des milliers de colons en quête d’un nouvel Eldorado. C’est avant tout la pauvreté qui pousse ces gens à tenter leur chance en Californie. Le romantisme littéraire dresse un tableau idyllique de la vie des chercheurs d’or en Californie. La vérité est bien différente. Misère, maladie et meurtres sont le lot quotidien de ces hommes qui pour la plupart ne connaîtront jamais la richesse. La grande épopée des pionniers est également loin d’être aussi idyllique que ce que le cinéma nous décrit. Les pionniers doivent effectuer un voyage de plus de 3 000 km à travers les Grandes Plaines et les Rocheuses. Environ 10% des 350 000 pionniers ne sont jamais arrivés dans l’Oregon. Une multitude de tombes jalonnent le chemin emprunté par les lourds chariots bâchés. Ces femmes, ces enfants et ces hommes ne sont pas tombés sous les flèches des Indiens mais sont morts d’épuisement ou de maladie. Les pionniers ont beaucoup plus à redouter des bandits que des Indiens avec lesquels ils troquent du café ou du sucre contre des peaux. Le départ des convois a lieu en mai afin d’éviter les Rocheuses pendant la mauvaise saison. Les jours se suivent dans une chaleur écrasante. Une fois atteinte la South Pass, les convois descendent la rivière Columbia vers le Pacifique. Et, enfin, c’est l’Oregon. Une fois arrivé, il faut se battre pour occuper les meilleures terres et du moins celles qui restent. Ensuite, commence l’épuisant travail de défrichement des parcelles pour pouvoir les cultiver.

Auteur Cochise67



Horloge du jour

Derniers messages du livre d'or

Album Photo

Galerie Vidéo

Derniers commentaires


Google Plus


2011-11-14+2

Publicité native american

Créer un blog Images pour blog

Un Blog des Blogs jblog est une plateforme logicielle en ligne gratuite qui facilite la publication d'un blog. C'est un service qui offre une multitude d'outils à des personnes de publier du contenu sur le web blog musique blog humour blog mode blog perso blog animaux sky blog, blog image blogger faire son blog gratuit Annuaire… de blogs sur internet