Présentation

Nom du blog :
native american

Description du blog :
l'histoire en images des pionniers de l'amerique et des indiens - images de loups -rapaces -ours

Date de création :
24 février 2009 à 00:00

Date de modification :
16 mai 2013 à 20:01


Découvrez World Music All-Stars!



Statistiques

15 746 Articles
0 Pages
0 Vidéos
119 Commentaires
9 Messages sur le Livre d'or
413 619 Visiteurs au total
2 Visiteurs en ligne
16 Visiteurs aujourd'hui
Valid XHTML 1.0 Strict  CSS Valide ! 

guerres indiennes

Native american

date 17-07-2009 - Voir tous les articles de la catégorie guerres indiennes guerres indiennes - com 0 commentaire(s)-

native american
Guerre des Modocs (1872-1873) Les Modocs vivent dans le nord de la Californie et le sud de l'Oregon. Ils conduisent quelques raids sur les premiers wagons de chemin de fer. La colonisation commençant dans la vallée de la Lost River, les colons demandent à ce que les Indiens soient déplacés dans la réserve des Klamaths et des Snakes, ennemis des Modocs. Cependant, les 372 Modocs finissent par s'installer dans la réserve, qu'ils quittent en avril 1869. 28 novembre 1872 : sur la demande insistante des colons, l'armée envoie une colonne pour ramener les Modocs dans la réserve, et incendie leur village. Les Modocs de Jim le Crochet tuent en représailles 14 colons à Tule Lake, puis rejoignent ceux de Kientpoos (Capitaine Jack pour les Anglo-Saxons). 16 janvier 1873 : dans le champ de lave très accidenté et brumeux du Stronghold (Forteresse), 300 soldats et volontaires recherchent 50 Moldocs sans les trouver ; ceux-ci les attaquent et leur infligent de lourdes pertes, les obligeant à fuir en abandonnant armes et bagages. 11 avril : Au cours de négociations de paix, Kientpoos, influencé par Jim le Crochet et un chaman, tue le général Canby. 3 juin : Kientpoos est capturé. Il est jugé pour le meurtre de Canby et pendu le 3 octobre avec trois autres Modocs. Les Modocs sont déportés dans la réserve Quapaw. 1874 : Mort de Cochise.

Auteur Cochise67


Native american

date 17-07-2009 - Voir tous les articles de la catégorie guerres indiennes guerres indiennes - com 0 commentaire(s)-

native american
La guerre des Plaines Ce massacre scandalise les tribus d'Indiens. De nombreuses tribus entament alors les hostilités, conduisant des raids épars, obligeant les soldats de l'Union à stationner le long de la piste de l'Oregon pour la protéger, notamment à Platte Bridge. 26 juillet 1865 : À la Bataille de Platte Bridge, les Cheyennes de Dull Knife et les Sioux Oglalas de Red Cloud (Nuage Rouge), attaquent un détachement de soldats près de Platte Bridge, et les tuent presque tous. Septembre 1865, Expédition indienne de la Powder River : trois colonnes de Tuniques bleues tentent de rejoindre Rosebud Creek, deux d'entre elles échouent totalement, et l'ensemble revient à Salt Lake City. 1866 : Les chefs Sioux Red Cloud et Tashunca-Uitco ou Crazy Horse attaque le Fort Kearny. Juin 1866 : Le gouvernement des États-Unis organise une conférence de paix à Fort Laramie. Le général William Sherman demande aux chefs l'autorisation de traverser leurs terres, et de construire trois forts sur la Piste Bozeman (entre la Platte et le Montana). Nuage Rouge refuse. 21 décembre 1866 : le Massacre Fetterman, ou la Battle of a Hundred Slain. Attirés dans une embuscade par une ruse des Sioux, les 81 hommes du capitaine Fetterman sont anéantis. 18 avril 1867 : l'expédition Hancock, à laquelle participe Custer, veut négocier avec des Indiens Sioux et Cheyennes. Mais, approchant trop du village, il inquiète les chefs qui s'enfuient avec leurs familles. Les Indiens ayant massacré 20 civils plus au nord, Hancok fait brûler 251 des 291 tipis, avec tout ce qu'ils contenaient. La guerre recommence et de nombreuses attaques se succèdent dans les mois qui suivent. 1er et 2 août 1867 : Les attaques simultanées des Sioux et des Cheyennes sur la piste Bozeman sont repoussées avec succès par l’armée américaine. 29 avril 1868 : Le second traité de Fort Laramie reconnaît le territoire ancestral des Sioux (entre Missouri à l'est, Platte au sud et Big Horn Mountains à l'ouest) ; des vivres et des matériels seront donnés annuellement aux Sioux ; une réserve est créée entre le Wyoming et le Dakota, à destination des Sioux. Les États-Unis renoncent à la piste Bozeman, au droit de traverser les Black Hills, et à se les approprier. 3 juillet 1868 : Révision du traité de Fort-Bridger (1863), qui garantissait une réserve de 178 688 km² aux Shoshones. Elle est réduite à 11 097 km² (16 fois moins). Ils conservent cependant le droit de chasse sur leur territoire. Les États-Unis s'engagent à construire divers bâtiments (moulin, école, église) ; l'United States Rail Road est autorisée à construire une ligne de chemin de fer sur le territoire shoshone. 27 novembre 1868 : bataille de Washita River. En représailles à des raids meurtriers d'indiens Cheyennes, le lieutenant-colonel George A. Custer attaque le village de Black Kettle, tue plus de 120 guerriers, fait 53 prisonniers civils et annonce la libération de deux enfants blancs captifs et la mort d'une femme captive. 10 mai 1869 : Achèvement du transcontinental. 11 juillet 1869 : La Bataille de Summit Springs, qui se produit après divers accrochages, entre l'armée américaine et les Cheyennes Dog Soldiers. Le 5e de cavalerie du colonel Eugene Carr attaque le campement, et tue 25 Indiens (il n'a qu'un blessé à déplorer). 1870 : Massacre des Indiens Pied-Noirs à Marias River. 3 mars 1871 : Indian Appropriation Act : le Congrès met fin aux traités signés avec les tribus indiennes indépendantes, et ne reconnaît plus que les individus. Cependant, les 371 traités signés depuis 1776 (plus 175 entre 1607 et 1775) sont toujours reconnus. Les règlements adoptés dans les années suivantes les vident de toute substance.

Auteur Cochise67


Native american

date 17-07-2009 - Voir tous les articles de la catégorie guerres indiennes guerres indiennes - com 0 commentaire(s)-

native american
Massacres du Minnesota en 1862 Le gouvernement des États-Unis ne livre pas comme promis les marchandises dues pour l'achat de terres aux Sioux Santees (ou Dakotas). Éclatant pendant la guerre de Sécession, ce massacre par les Sioux Santees bénéficie du manque de troupes adverses disponibles. 4 août : pillage d'entrepôts. 14 août : cinq Américains sont tués. 18 août : craignant les représailles, les Sioux désignent Petit Corbeau (Little Crow) comme chef de guerre. Les Indiens attaquent l’agence de Lower Sioux. 25 miliciens sont tués dans une embuscade à Redwood Ferry. Dans les semaines qui suivent, plusieurs centaines de colons sont massacrés. 19 août : les Sioux se séparent, entre ceux qui désirent poursuivre le combat, et ceux qui ne veulent pas s'attaquer à des femmes et des enfants. Les premiers, au nombre de 400, pillent New Ulm et attaquent Fort Ridgely, sans succès. 23 août : Ils attaquent de nouveau New Ulm, brûlent de nombreux bâtiments et tuent 36 Américains. Petit Corbeau, voulant la paix, perd tout contrôle sur ses guerriers. 3 septembre : escarmouches en divers lieux, et bataille de Birch Coulee : les États-Uniens ont 22 tués, les Sioux deux. 18 septembre : à Wood Lake, les Sioux décrochent quand leur chef Mankato meurt avec une quinzaine de guerriers. Un tribunal militaire prononce 303 condamnations à mort. Mis à part une quarantaine, Abraham Lincoln, clément, les commue en peine de prison. 26 décembre : 38 Sioux Santees sont pendus à Mankato. C’est la plus grande exécution de masse dans toute l’histoire des États-Unis. Environ 1 500 Sioux sont détenus à Fort Snelling jusqu’au printemps 1863; 130 meurent pendant leur détention. Les chefs Shakopee et Medecine Bottle, réfugiés au Canada sont kidnappés et pendus en 1863. Little Crow est également tué par un colon la même année. Entre 350 et 1500 colons (selon les sources), hommes, femmes et enfants américains ont été massacrés par les Sioux Santees, c'est une des actions les plus meurtrières de toutes les guerres indiennes. En 1862 également, bataille d'Apache Pass 1er janvier 1863 : Mangas Coloradas, chef des Apaches Gilas est capturé et tué. 29 janvier 1863 : Massacre de la Bear River. Après la mort d'un colon, tué par un Indien, le colonel Connor attaque de nuit un camp de Shoshones, et tue 250 habitants, hommes, femmes et enfants. Les conflits avec les Shoshones durent ensuite jusqu'en 1869 et la fermeture de la piste de l'Oregon. 29 et 30 novembre 1864 : Massacre des Cheyennes à Sand Creek (Territoire du Colorado). Après des violences indiennes durant deux ans (200 civils blancs assassinés), une expédition punitive est conduite par le colonel John Milton Chivington et les 700 hommes du 3e régiment du Colorado sur un village. Le massacre dure deux jours et fait 150 morts, hommes, femmes et enfants.

Auteur Cochise67


Native american

date 17-07-2009 - Voir tous les articles de la catégorie guerres indiennes guerres indiennes - com 0 commentaire(s)-

native american
Guerre des Paiutes (1860) Après un hiver rigoureux, les 6 000 Paiutes du Nevada décident d'attaquer les colons américains, jugés responsables de leur malheur pour avoir coupé trop d'arbres. 1860 : - 7 mai raid contre le Pony Express, cinq morts. - mai : nombreux autres raids, faisant 16 morts. - Juin : intervention de l'armée. 1862 : - le Homestead Act accorde 62 ha de terres à l'ouest du Mississippi à toute famille non-indienne qui s'engage à les cultiver pendant 5 ans. - 1er juillet : Le Pacific Railway Act est signé par Abraham Lincoln : il autorise la construction de la première ligne de chemin de fer transcontinentale. Des chasseurs (Buffalo Bill est le plus célèbre) tuent des millions de têtes de bisons pour nourrir les ouvriers. Ensuite, les touristes tirent les bisons du train.

Auteur Cochise67


Native american

date 17-07-2009 - Voir tous les articles de la catégorie guerres indiennes guerres indiennes - com 0 commentaire(s)-

native american
Guerre Navajo (1860-1864) Suite à des accrochages divers dans le Territoire du Nouveau-Mexique entre les Navajos et les troupes fédérales, les Navajos se rendent à Kit Carson, qui fait détruire leurs biens et les déportent jusqu'à Bosque Redondo, en Arizona. C'est la Longue marche Navajo : 8 000 Navajos font 620 km à pied. Au bout de quatre ans de sous-nutrition, ils sont autorisés à revenir sur leurs terres.

Auteur Cochise67



Horloge du jour

Derniers messages du livre d'or

Album Photo

Galerie Vidéo

Derniers commentaires


Google Plus


2011-11-14+2

Publicité native american

Créer un blog Images pour blog

Un Blog des Blogs jblog est une plateforme logicielle en ligne gratuite qui facilite la publication d'un blog. C'est un service qui offre une multitude d'outils à des personnes de publier du contenu sur le web blog musique blog humour blog mode blog perso blog animaux sky blog, blog image blogger faire son blog gratuit Annuaire… de blogs sur internet