Présentation

Nom du blog :
native american

Description du blog :
l'histoire en images des pionniers de l'amerique et des indiens - images de loups -rapaces -ours

Date de création :
24 février 2009 à 00:00

Date de modification :
16 mai 2013 à 20:01


Découvrez World Music All-Stars!



Statistiques

15 746 Articles
0 Pages
0 Vidéos
119 Commentaires
9 Messages sur le Livre d'or
401 907 Visiteurs au total
2 Visiteurs en ligne
5 Visiteurs aujourd'hui
Valid XHTML 1.0 Strict  CSS Valide ! 

Native american

date 18-07-2009 - Voir tous les articles de la catégorie batailles et massacres batailles et massacres - com 1 commentaire(s)-

native american
La "Marche à la Mort" - hiver 1876 Marcus Rawlings Au début de l'hiver 1876, une colonne de 900 cavaliers quitta le camp de Goose Creek, situé à la frontière du Montana et du Wyoming, non loin de l'actuel Parc National de Yellowstone, afin de s'attaquer à une force de plus de 5.000 Indiens, dirigée par Sitting Bull et composée de contingents Sioux, Cheyennes, Arapahoes, ainsi que d'autres tribus de moindre importance, et qui, l'été précédent, avait anéanti le régiment du général Custer dans la vallée de la Little Big Horn. A la suite de leur victoire, les Indiens s'étaient retirés dans la région montagneuse située entre la Powder River et la Tongue River. Décidé d'en finir, le général Crook, responsable de la région, avait ordonné au commandant de la colonne, le major Marcus Rawlings, d'attaquer les Peaux-Rouges qui, vu la saison, ne s'attendraient sans doute pas à un assaut aussi tardif. C'est dans ce contexte que débuta une campagne qui passera à la postérité sous le nom de "Marche à la Mort", d'"Expédition de l'Enfer" ou de "Campagne de la Haine"... Placé à la tête des soldats, le major Rawlings était un officier expérimenté mais à la réputation détestable et il se disait que, sous son commandement, il y avait plus de décès par suicide que du fait des combats.... Campagne hivernale Durant le premier mois durant lequel se déroula l'expédition, le climat resta relativement doux. Rawlings ne chercha pas l'affrontement mais laissa ses hommes faire un véritable massacre de bisons, daims et autre animaux qui furent laissés à pourrir sur place. Ce serait toujours cela que les Indiens n'auraient pas... Rawlings ne négligea pas non plus d'empoisonner tous les points d'eau de la région afin d'anéantir un peu plus le gibier. Lorsque l'hiver débuta véritablement, Rawlings, au grand étonnement de ses hommes, décida de progresser plus avant. Au bout d'une semaine, la température était tombée largement sous zéro et la neige avait envahi la région. Dans ce froid, les culasses de fusils commençèrent à geler, les chevaux périrent progressivement par manque de fourrage, et les hommes en furent réduits à se nourrir de rations de campagne qu'ils durent faire dégeler dans leur bouche... Il ne fallut toutefois pas longtemps pour que les soldats arrivent en vue d'un campement indien comptant plus de 500 tentes. Les Indiens, comme cela avait été prévu, furent pris totalement par surprise. Ils ne s'attendaient nullement à une offensive aussi tardive dans la saison et étaient persuadés que les "longs couteaux" se trouvaient dans leurs quartiers d'hiver à Fort Laramie. Rawlings ordonna la charge. En quelques minutes, le village fut en flammes et, parmi les 1.000 guerriers qui s'y trouvaient, rares furent ceux qui eurent l'occasion de récupérer leurs armes et de trouver le salut dans la fuite. Rawlings ordonna de rassembler tous les prisonniers qui se retrouvèrent vite nus, leurs vêtements ayant été confisqués et jetés au feu. Rawlings décida d'envoyer les jeunes femmes dans un bois situé à l'Ouest du campement et posta la moitié de ses hommes en position défensive. L'autre moitié fut autorisée à camper dans le bois et se vit libérée pour la nuit... Une longue nuit de viols allait débuter. Au matin, le froid avait tué tous les hommes, femmes et enfants laissés sans abri et sans vêtements. Il avait aussi tué les 32 soldats blessés dans l'attaque du village, ce qui résolut le problème de Rawlings relatif au transport de blessés. Avec les décès de la nuit, la destruction complète du village coûta aux Américains la perte de 62 soldats. Aux pertes humaines, il fallait ajouter la mort de 1.500 chevaux indiens qui avaient été entravés avant la nuit et avaient tous péris gelés. Rawlings ne pouvait laisser les Indiens les récupérer et ne pouvait perdre 1.500 cartouches pour les faire abattre...

Auteur Cochise67


Ajouter un commentaire
Gras Italique Underline Center Liens
s1 s3 s6 s11 s7 s8 s10 s15 s17 s18
 voir le code
1 commentaire posté pour cet article

Question ? - Posté par : Stephane le 19 décembre 2011 à 18:04 - (Voir mon site)

Bonjour,



Je ne retrouve nulle part cette histoire abracadabrante de "marche de la mort" du "major Rawling".



quelles sont vos sources ????



merci !!!!


Horloge du jour

Derniers messages du livre d'or

Album Photo

Galerie Vidéo

Derniers commentaires


Google Plus


2011-11-14+2

Publicité native american

Créer un blog Images pour blog

Un Blog des Blogs jblog est une plateforme logicielle en ligne gratuite qui facilite la publication d'un blog. C'est un service qui offre une multitude d'outils à des personnes de publier du contenu sur le web blog musique blog humour blog mode blog perso blog animaux sky blog, blog image blogger faire son blog gratuit Annuaire… de blogs sur internet