Présentation

Nom du blog :
native american

Description du blog :
l'histoire en images des pionniers de l'amerique et des indiens - images de loups -rapaces -ours

Date de création :
24 février 2009 à 00:00

Date de modification :
16 mai 2013 à 20:01


Découvrez World Music All-Stars!



Statistiques

15 746 Articles
0 Pages
0 Vidéos
119 Commentaires
9 Messages sur le Livre d'or
401 906 Visiteurs au total
1 Visiteur en ligne
4 Visiteurs aujourd'hui
Valid XHTML 1.0 Strict  CSS Valide ! 

Native american

date 18-07-2009 - Voir tous les articles de la catégorie batailles et massacres batailles et massacres - com 0 commentaire(s)-

native american
Conclusions "officielles" Si les Peaux-Rouges avaient écrit leur histoire, la bataille de Little Big Horn y figurerait en bonne place. Ce fut la seconde plus grande victoire que les Indiens remportèrent sur les envahisseurs blancs (après celle du fleuve Wabash ) Suite à une grossière erreur militaire, Custer avait fait exterminer ses hommes et s'était fait tuer avec eux en n'infligeant pratiquement aucune perte aux Indiens (environ une centaine de tués, voire moins). Interprétations actuelles de la bataille La défaite de Custer est entourée de controverse et divise la communauté des historiens. Généralement acceptée des décennies durant, la version officielle de la bataille est depuis peu totalement battue en brèche par des historiens modernes qui s'appuient sur des témoignages d'époque. Ces derniers sont effectivement des plus interpellants. Selon cette théorie, la bataillle de Little Big Horn se serait déroulée comme suit... A la jonction de la Tongue River et de la Rosebud, le 23 mai 1876, Custer rejoignit le général Terry et le colonel Gibbon. Le général Terry lui donna ses ordres : converger vers la rivière Little Big Horn Pendant ce temps, Terry, Gibbon et Crook arriveraient par le nord et par le sud et prendraient le camp en tenaille. D'après le bureau des affaires indiennes de Washington, il y avait 800 Indiens "hostiles" dans la région. Dans l'intervalle toutefois, les Sioux commandés par Sitting Bull, reçurent le renfort d'Indiens d'autres réserves, avec des guerriers célèbres et valeureux comme Gall et Crazy Horse. Ces tribus se regroupèrent pour aligner environ 1.500 combattants, un nombre que prévoyait de rencontrer Custer. Il ne sous-estima donc pas les Indiens, malgré ce qu'affirme l'autre version, présentée comme un mythe récurrent sur la bataille. Custer se mit en marche après avoir refusé des canons et des troupes en renfort. Sitting Bull engagea les hostilités contre le général Crook et ses troupes le long de la rivière Rosebud. Pris par surprise mais n'ayant subi que de légères pertes (11 morts pour 1300 soldats au combat), Crook prit l'étrange décision de se replier vers le Wyoming, négligeant d'informer Custer du nombre important de guerriers indiens. Le 24 juin, George Armstrong Custer arriva à la Little Big Horn, installa son camp et décida d'attendre Gibbon, sensé arriver le 26 juin, et Crook qui devait arriver le lendemain. A ce moment-là de la campagne, il ignorait le nombre exact d'Indiens qu'il devrait combattre Un incident majeur survint ce même 24 juin : des Sioux et des soldats en patrouille échangèrent des coups de feu. Custer décida alors d'attaquer le 25 juin, craignant une fuite précipitée des Indiens. Il divisa ses troupes en trois colonnes : La première colonne (la sienne), composée de 217 hommes, progresserait sur la rive gauche de la rivière afin d'attaquer le village indien par l'Ouest. La deuxième colonne, dirigée par le major Marcus Reno et forte de 140 hommes, attaquerait le village à l'est. La troisième colonne, dirigée par le capitaine Frederick William Beenten et forte de 255 hommes, emprunterait le cours supérieur de la rivière Little Big Horn pour empêcher une attaque des Indiens par l'arrière. A 15h00, Reno chargea le camp indien. Les Indiens furent surpris par l'attaque mais réagirent efficacement. Une centaine de guerriers se portèrent à la rencontre des 140 hommes de Reno. Le premier assaut des Indiens fut repoussé. Dans le même temps, Custer arriva en vue de la face nord du village indien qui s'étalait sur cinq kilomètres et dont Custer n'aperçut qu'une infime partie. Custer envoya un messager à Benteen : "Benteen, gros Village. Soyez rapide. Apportez les munitions. P.S. Apportez les munitions. Dépêchez-vous !" Dans le camp Indien, s'installa un début de panique et les Indiens non-combattants commençèrent à fuir. Custer aurait alors envisagé de capturer ces civils estimant qu'une fois leurs familles capturées, les guerriers indiens seraient obligés de se rendre. Toutefois, les éclaireurs de Custer lui apprirent les difficultés sur le front de Reno. Ce dernier envoya un messager à Custer pour lui indiquer sa position délicate. Custer y répondit "Nous serons bientôt à vos côtés"... A 15H20, 15 minutes après avoir attaqué le camp indien, Reno, paniqué, lança des ordres contradictoires avant d' ordonner la retraite vers un bois voisin. 30 minutes plus tard, il ordonna la retraite générale sur une colline. Perdant totalement son calme, Reno oublia de constituer une arrière-garde pour couvrir la retraite ! 53 cavaliers furent tués dans la déroute, soit presque 50% du bataillon de Reno. Pendant ce temps, Benteen continua à avancer sans forcer l'allure, en dépit des ordres reçus. Les Indiens poursuirent Reno tandis que d'autres, menés par Crazy Horse, attaquèrent les forces de Custer. Le général fit retraite jusque sur une colline qui porte aujourd'hui son nom. Il y réunit tout son bataillon et organisa la défense. Pendant ce temps, Reno, retranché sur sa colline et harcelé par les Indiens, reçut l'aide de Benteen qui ajouta ses forces aux siennes. Reno et Benteen disposèrent à cet instant d'environ 400 hommes et des munitions. Custer ne disposait que de 215 hommes. La retraite de Reno permit aux indiens de lancer toutes leurs forces contre Custer. Custer tenta de découvrir un accès vers le village pour capturer les civils et contraindre les Indiens à la reddition. Il aurait découvert un passage mais aurait préféré attendre les renforts (puisque Benteen avait ordre de surgir avec les munitions) Custer plaça ses troupes sur deux collines, à l'ouest de Custer Hill. Les Indiens détruisirent la compagnie E, forçant Custer, l'état-major et la compagnie F à se retrancher sur Custer Hill vers 17h20. Sur Reno Hill, on entendit clairement les bruits de combats à quelques kilomètres de là, provenant de Custer Hill. Le capitaine Weir demanda à Reno et Benteen la permission de se rendre au secours de Custer. Les deux officiers refusèrent catégoriquement. Les Indiens de Gall et Two Moon attaquèrent Custer de front alors que Crazy Horse le contourna et attaqua le flanc gauche. Toutes les troupes indiennes se ruèrent à l'attaque, enfonçant les défenseurs de tous côtés. Les derniers soldats furent massacrés. Custer fut atteint d'une balle dans la hanche et décéda après une longue agonie. Une fois le bataillon de Custer, 210 hommes, massacré, les Indiens se tournèrent contre Benteen et Reno qu'ils harcèlèrent pendant tout le restant de la journée et la nuit. Le 26 juin, les Indiens se retirèrent après plus de 24 heures de combats. Le lendemain, Reno et Benteen furent rejoints par les troupes de Terry et Gibbon. 263 hommes du 7e de cavalerie avaient été tués, de même que 200 à 300 Indiens (sans compter les morts ultérieures par blessure). Globalement, la moitié des 647 hommes du 7e de cavalerie fut mise hors de combat (tués/blessés) et les Indiens d'Amérique perdirent environ un tiers de leurs 1500 guerriers disponibles Selon cette théorie, décriant le manque d'actions, pour ne pas dire la lâcheté, de Benten et Reno, la tactique de Custer était parfaitement adaptée au terrain et à la bataille qui allait suivre. Sans la trahison de ses subordonnés, Custer aurait gagné la bataille de Little Bighorn. Des Indiens contemporains l'auraient déclaré. Trois ans après Little Big Horn, le public s'interrogeait toujours sur la défaite, l'armée n'ayant ordonné aucune enquête officielle pour déterminer ce qui s'était passé - et surtout les erreurs commises. Le premier biographe de Custer, Frederick Whittaker, se dit convaincu que les deux subordonnés de Custer, Benteen et Reno, avaient trahi leur commandant en pleine bataille. En 1879, il demanda au Congrès d'ouvrir une enquête contre le major Reno, le plus haut gradé après Custer. La Commission d'Enquête ouvrit sa session la même année; 23 témoins furent entendus, 5 pièces à conviction (essentiellement des cartes) présentées. La Commission conclut à l'innocence totale du Major Reno. La défaite de Custer est donc entourée de controverse et divise la communauté des historiens. Plusieurs officiers, dont le chef suprême de l'armée américaine en personne, le général Miles, et civils s'indignèrent du comportement de Benteen et de Reno qui n’avaient pas porter secours aux hommes de Custer. En 1879, ces derniers affirmèrent qu’il aurait été suicidaire de tenter de rejoindre les 5 compagnies de Custer, un jugement aujourd'hui controversé. Certains historiens, accusent Reno et Benteen d'avoir délibérément abandonné Custer et les considèrent coupables de trahison militaire. Ces accusations contre Reno ne sont pas partagées par tous. Pour certains, Reno était déjà en état de choc dès les combats conduits dans le sous-bois le rendant ainsi non-opérationnel en zone de combat. Il ne joua effectivement aucun rôle dans les combats du lendemain, laissant le commandement réel à son subordonné Benteen... D’autres auteurs enfin rejettent la responsabilité du désastre sur Custer qui aurait lancé une attaque prématurée en n'ayant qu'une vue très incomplète des effectifs indiens... A la décharge de Benteen, on peut affirmer qu'il défendit sérieusement sa position durant 24 heures, menant deux charges victorieuses alors que les cavaliers semblaient sur le point d'être submergés. Benteen fut d'ailleurs blessé à Little Big Horn. Ce type de comportement s'accorde mal des accusations de couardise que d'aucuns profèrent... Par ailleurs, si l'on accuse Benteen de lenteur, il faut reconnaître que son itinéraire s'effectua en terrain assez encaissé et difficile, sans comparaison aucune avec la douce pente que Custer dévalla au galop...

Auteur Cochise67


Ajouter un commentaire
Gras Italique Underline Center Liens
s1 s3 s6 s11 s7 s8 s10 s15 s17 s18
 voir le code

Aucun commentaire posté pour cet article


Horloge du jour

Derniers messages du livre d'or

Album Photo

Galerie Vidéo

Derniers commentaires


Google Plus


2011-11-14+2

Publicité native american

Créer un blog Images pour blog

Un Blog des Blogs jblog est une plateforme logicielle en ligne gratuite qui facilite la publication d'un blog. C'est un service qui offre une multitude d'outils à des personnes de publier du contenu sur le web blog musique blog humour blog mode blog perso blog animaux sky blog, blog image blogger faire son blog gratuit Annuaire… de blogs sur internet