Présentation

Nom du blog :
native american

Description du blog :
l'histoire en images des pionniers de l'amerique et des indiens - images de loups -rapaces -ours

Date de création :
24 février 2009 à 00:00

Date de modification :
16 mai 2013 à 20:01


Découvrez World Music All-Stars!



Statistiques

15 746 Articles
0 Pages
0 Vidéos
119 Commentaires
9 Messages sur le Livre d'or
401 907 Visiteurs au total
2 Visiteurs en ligne
5 Visiteurs aujourd'hui
Valid XHTML 1.0 Strict  CSS Valide ! 

Native american

date 18-07-2009 - Voir tous les articles de la catégorie batailles et massacres batailles et massacres - com 0 commentaire(s)-

native american
La bataille de Little Big Horn - 25 juin 1876 Les causes En 1874, des gisements d'or furent découverts dans les Black Hills, en plein territoire indien (South Dakota et Montana Actuels). Des négociations laborieuses s'engagèrent avec les Sioux pour qui les Black Hills étaient un territoire sacré. Le gouvernement des Etats-Unis offrit aux Indiens une somme cent fois moindre que celle qu'ils exigeaient pour la cession du territoire. Devant l'impasse des négociations et les pressions accrues des colons, le gouvernement américain décida d'imposer la cession du territoire par la force. Les premières opérations Au printemps 1876, trois colonnes de soldats convergèrent sur les Black Hills afin de briser la résistance indienne. Venant du sud, le général Crook s'avança avec les 2 ème et 10 ème régiments, comprenant 1309 hommes dont 262 éclaireurs Crows et Shoshone, ennemis jurés des Sioux. Le colonel Gibbon partit du nord-ouest à la tête du 2 ème de cavalerie et du 7 ème d'infanterie, composés de 450 hommes. De l'est arrivaient les 925 hommes du 6 ème d'infanterie et du 7 ème de cavalerie, sous les ordres du général Terry et du lieutenant-colonel Custer. Les trois colonnes cerneraient les Indiens pour les contraindre, soit à capituler, soit à livrer une bataille que l'infériorité de leur armement leur ferait certainement perdre. Pour faire face à la menace, sept tribus Sioux et une tribu Cheyenne se coalisèrent, réunissant un total d'environ 5000 guerriers. La coalition était composée des Sioux Hunkpapas (chefs Gall et Sitting Bull), des Sioux Oglalas (chef Crazy Horse), des Cheyennes (chef Two Moon), des Miniconjous (chef Hump), des Sans Arc (chef Spotted Eagle), et, avec des effectifs plus réduits, des Brulés, Pieds Noirs et Arapahoes. Le 17 juin 1876, les Sioux Oglalas, sous la conduite de Crazy Horse (considéré comme le plus grand "général" indien de l'histoire du Far West), stoppèrent l'avance de Crook sur la rivière Rosebud; Crook n'échappa au désastre que grâce à ses éclaireurs indiens. Présentée comme une victoire dans les hautes sphères américaines, la bataille de Rosebud fut en réalité une défaite stratégique, laissant Crook sur la défensive et dans l'incapacité d'appliquer le plan prévu. Pendant ce temps, les deux autres colonnes continuaient leur marche en territoire indien... Le 23 juin, Custer partit en éclaireur à la tête du 7 ème de cavalerie avec mission d'encercler les Indiens par le sud et de les rabattre vers les troupes de Gibbon. Custer fut informé de la présence d'un grand camp indien installé sur les rives du Little Big Horn; outrepassant ses ordres, il décida de passer à l'attaque du campement. On a longtemps discuté sur les raisons qui poussèrent Custer à attaquer seul à Little Big Horn. Probablement estima- t'il que les Indiens, prévenus de sa présence, pouvaient lever le camp afin d'échapper à l'encerclement. Par ailleurs, Custer, qui ne s'était jamais distingué par la modestie, lança sûrement une attaque prématurée et imprudente parce qu'il voulait recueillir seul la gloire de la victoire, ainsi qu'il l'avait déjà fait en diverses occasions. Quoi qu'il en ait été, en lançant ses 700 cavaliers fatigués contre plusieurs milliers de guerriers frais et dispos, Custer commit une erreur majeure. La bataille Le 24 juin, malgré des informations signalant plusieurs milliers d'Indiens, Custer divisa ses forces à l'approche du camp. Suivi de la moitié du régiment, il passerait au nord par les collines; le major Reno et la capitaine Benteen, au commandement du reste de la troupe, complèteraient l'encerclement en passant par la rivière. Le 25 juin, les hommes de reno lançèrent l'attaque contre la partie sud du camp, occupée par les Sioux Hukpapas. Le bataillon de Reno tomba dans une embuscade, perdant la moitié de ses effectifs, et ne tarda pas à battre en retraite dans le désordre et la panique. Au nord, dans les collines, Custer fut assailli par plus de 2000 guerriers conduits par Gall, Crazy Horse et Two Moon. Les cavaliers tentèrent de se réfugier sur une hauteur mais en furent empêches et furent contraints de mettre pied à terre pour faire face à l'attaque. Ils formèrent un demi-cercle et abattirent leurs chevaux pour s'en faire une barricade mais furent rapidement submergés par la marée des Peaux-Rouges. Le bataillon de Custer fut anéanti en une trentaine de minutes; il n'y eut aucun survivant parmi les 224 hommes qui le composaient. Un peu plus loin, dans une boucle du fleuve, Benteen avait lancé son bataillon au secours de Reno. Les deux troupes réunies résistèrent jusqu'au soir aux attaques des Indiens. Les attaques cessèrent au crépuscule mais le lendemain, 26 juin, les Indiens repassèrent à l'action, infligeant des pertes de plus en plus lourdes aux cavaliers américains. Une charge, conduite par le capitaine Benteen, fut lancée contre une concentration d'Indiens qui se préparaient à submerger les deux bataillons décimés, et ceci prolongea leur résistance jusqu'au soir. Vers la tombée de la nuit, à l'approche des colonnes de Terry et Gibbon, les Indiens évacuèrent la vallée et se dirigèrent vers les montagnes...

Auteur Cochise67


Ajouter un commentaire
Gras Italique Underline Center Liens
s1 s3 s6 s11 s7 s8 s10 s15 s17 s18
 voir le code

Aucun commentaire posté pour cet article


Horloge du jour

Derniers messages du livre d'or

Album Photo

Galerie Vidéo

Derniers commentaires


Google Plus


2011-11-14+2

Publicité native american

Créer un blog Images pour blog

Un Blog des Blogs jblog est une plateforme logicielle en ligne gratuite qui facilite la publication d'un blog. C'est un service qui offre une multitude d'outils à des personnes de publier du contenu sur le web blog musique blog humour blog mode blog perso blog animaux sky blog, blog image blogger faire son blog gratuit Annuaire… de blogs sur internet